15 juin 2009

Les VJ sont morts, vive AntiVJ

Une fois n'est pas coutume, je vais vous raconter une petite histoire....

C'est l'histoire d'un petit couple de parisiens tout ce qu'il y a de plus parisien, qui, voyant les samedi ensoleillé qui les attend se demandent ce qu'ils vont pouvoir faire par une si belle journée. Là, plusieurs options s'offrent à eux, comme aller faire un tour...
- à La Villette
- aux Buttes Chaumont
- au jardin d'Eole
... Enfin, un coin de verdure où ils vont pouvoir faire les moules au soleil, et si la densité ne dépasse les 850pers/m² peut -être se lancer un frisbee en essayant de le rattraper joliment.

[A ce propos j'en profite pour faire un petit aparté : nous sommes de grands joueurs de frisbee... ou plus exactement de disque de rue ... oui oui je vois déjà votre sourire au coin des lèvres mi-moqueur, mi-"ouais à la rigueur" et bien je propose de regarder un peu ce que fait le spincollectif et là vous allez vite ravaler votre salive ;-) d'ailleurs si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à nous contacter on se fera une joie de vous montrer deux trois tricks sympas et pas trop compliqués.]

Je reprends donc ma ptite histoire. Face à cette foultitude de choix que nous offre Paris,  nous décidons de nous faire une petite virée extra-muros... oui oui extra-muros. Ils ont osé... au mon Dieu... et pour aller où? pour aller à Enghien les Bains, (ça fait rêver), pour la quatrième édition du festival les Bains Numériques.

Et bien, résultats des courses (et je ne dis pas ça parce qu'il y'a un hippodrome là bas), Enghien les Bains c'est vraiment bien, voire même "ça cartonne mère-grand à coups de hache" ! Embarqués dans un transilien (l'aller-retour coute 5€), nous partons de la gare du Nord et, en moins d'un quart d'heure, nous voilà débarqués à Enghien le-lac-le-casino-et-les-cures-thermales...  Enfin bref l'environnement station thermal qui donne pas tout de suite envie. Mais l'agréable accueil par les organisateurs du festival, et le tour que nous faisons de la ville pour profiter des nombreux installations visuelles et sonores, nous rassurent quelque peu.

En attendant les animations nocturnes, nous profitons du calme du lac quelques heures et il est clair que la possibilité de se retrouver les pieds dans l'eau, sur un ponton, au soleil, dans un silence religieux uniquement perturbé par les pêcheurs  bravant l'interdiction, le tout à 1/4 d'heure de notre belle capitale et bien il faut le dire CA FAIT DU BIEN!!!

antiVjRetour en ville. C'est bientôt le début de la performance d'AntiVJ... ce collectif d'artistes et d'architectes européens basés à Bristol, qui nous a laissé sans voix (de JP !) ... Le principe est simple mais le résultat est épatant : grâce à un logiciel spécial de mapping (mis au point par Joanie, du collectif) et en utilisant un projection en stéréoscopie sur la façade, les artistes nous donnent une immense sensation de relief, avec laquelle ils jouent et trompent notre perception.

A défaut d'avoir les vidéos de samedi, voici ce qu'ils ont pu faire pour les Nuits Blanches 2008 à Bruxelles :

AntiVJ & Crea Composite: Nuit Blanche Bruxelles from AntiVJ .

Voilà, un collectif que nous sommes impatients de recroiser... et dont nous ne nous lassons pas de visionner les performances à travers le monde, même si, il faut l'avouer, la sensation produite en live est incomparable!

IMG_0451Pour finir cette belle journée, et conclure ce festival, rien de mieux qu'un concert de Rinôçérôse & Electronic Shadow, qui nous ont proposé un vrai show visuel et musical. Installés sur la scène flottante du lac, nous avons pu apprécier leur création commune justement baptisée Futurinô.


.... Voilà, le petit couple de parisiens est revenu sur Paris avec le dernier train de 00h56, des images plein la tête et le cœur content, persuadés qu'ils retourneront à Enghien bien avant la Saint Glinglin....

Et c'est sans sourciller que nous pouvons fièrement crier "Les VJ sont, Vive AntiVJ!!!"


Commentaires

Poster un commentaire